Je martèle l’essence humaine. Je l’aime, charnelle. Je l’aspire et elle m’épuise. Il n’y a jamais assez d’amour dans la durée. Un court instant. Puissant et délicieux." Telle est la sculpture de Philippe Morel.

pm 
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
MOREL
 
 
Powered by Phoca Gallery